Wednesday, January 02, 2008

Bonne annee 2008.



« Avec 2008, une deuxième étape s’ouvre, celle d'une politique qui touche davantage encore à l’essentiel, à notre façon d’être dans la société et dans le monde, à notre culture, à notre identité, à nos valeurs, à notre rapport aux autres, c’est-à-dire au fond à tout ce qui fait une civilisation, nous avons besoin d’une politique de civilisation » (…) « Notre vieux monde a besoin d’une nouvelle renaissance, et bien que la France soit l’âme de cette renaissance ».


Bien. Décortiquons et concluons. Le Nouvel An français, fut donc « calme », avec, « seulement », 372 voitures incendiées. Dans ce contexte, Sarko a déclaré que « nous avons besoin d’une politique de civilisation ». C’est à dire, de l’ensemble des opinions et des moeurs qui résulte, de l’action réciproque, des arts industriels, de la religion, des beaux-arts et des sciences.

La gauche trouve cela « fumeux », c’est à dire, elle trouve que la civilisation envoie des fumées, des vapeurs à la tête. La réaction de la gauche est éclairante. Etre de gauche, c’est trouver que l’action des arts industriels, de la religion, des beaux-arts et des sciences, envoie des fumées, des vapeurs à la tête. La gauche est donc allergique aux arts industriels, à la religion, aux beaux-arts et aux sciences, car tout cela lui donne des vapeurs à la tête. A contrario, ce qui est bon pour la tête, selon la gauche, c’est, forcément, l’inverse des arts industriels, de la religion, des beaux-arts et des sciences.

Ce qui est donc bon pour la tête, selon la gauche, c’est : à la place des arts industriels, le chômage. A la place de la religion – en Europe les valeurs judéo-chrétiennes – l’accueil sans condition de l’islam politique au nom du dogme abscond de la laïcité absolutiste. A la place des beaux-arts, les arts-moches, l’art moderne, le non-art, si possible bâclé et pornographique. A la place des sciences (qui ont pour but de satisfaire notre esprit par la connaissance du vrai, qui puisse avoir quelque solidité), à la place des sciences donc, la gauche veut la méconnaissance du vrai qui puisse avoir quelque solidité ; autrement dit la diffusion du faux (néo-écolo-marxiste) qui n’a aucune solidité.

J’ignore le sens que Sarko donne au mot civilisation puisqu’il n’en a donné aucune définition. C’est du reste la raison pour laquelle je me suis rué sur un bon vieux dictionnaire. Ce que je retiens, c’est que la gauche, plutôt que de donner sa propre définition de la civilisation, a préféré déclarer, que la civilisation est un concept fumeux, un concept qui lui donne des vapeurs à la tête. Je ne sais pas où nous mènera Sarko en 2008.

(...)

En revanche, j’ai désormais la certitude et la preuve, qu’avec Ségolène Royal, la civilisation française, avec ses 372 voitures incendiées, dans la seule nuit de la Saint Sylvestre, la civilisation française, écrivais-je, aurait connu, en 2008, la descente aux enfers. Sarko est l’héritier du grand merdier français de ces quarante dernières années. Je ne suis pas certain qu’il s’affranchira de la clique responsable de ce grand merdier.

Mais ce qui est certain, c’est qu’en cinq ans de mandat présidentiel, la bande à Ségo, nous aurait définitivement rabaissés, avec force déficit et endettement publics, au niveau politique, social et économique, de la Biélorussie ou du Bangladesh. Bonne année 2008 !


Mieux encore, trouvé ici: http://leblogdrzz.over-blog.com/

1 comment:

  1. CresceNet12:32 am

    Gostei muito desse post e seu blog é muito interessante, vou passar por aqui sempre =) Depois dá uma passada lá no meu site, que é sobre o CresceNet, espero que goste. O endereço dele é http://www.provedorcrescenet.com . Um abraço.

    ReplyDelete