Monday, February 28, 2011

Un parfum de jasmin pour dissimuler l’odeur du pétrole?


En 1979, les médias occidentaux accusaient le Shah des pires tortures et des pires corruptions. Le monde entier a alors été invité à soutenir des révolutionnaires islamiques.
Ces gens qui se disaient hostiles à l’impérialismes russe et américain ont pris le pouvoir en Iran suite à l’intervention d’un émissaire de Washington, le général Huyser, qui a obtenu la neutralité de l’Etat major.
Washington a été le premier Etat au monde à reconnaître le 1er gouvernement islamiste de la révolution islamique et ce gouvernement officiellement anti-impérialiste a accepté le soutien américain car en fait Washington finançait cette révolution depuis des années, notamment en raison des efforts du Chah pour libérer le pays de la mainmise américaine sur le pétrole iranien.

A titre anecdotique, les islamistes anti-impérialistes financés par Washington étaient contre la création de l’OPEP et aussi contre les projets d’industrialisation du pays ou encore les efforts pour réconcilier Israël et l’Egypte. Ils ont d’ailleurs annulé l’ensemble des contrats d’industrialisation signés avec les Européens et ont immédiatement remis en cause les efforts du Shah pour la paix en Israël et l’Egypte… Mais leur principale mission ne concernait pas l’Iran qui devenait un géant régional.

Selon les vœux du principal théoricien américain Brzezinski, il s’agissait de doter l’Amérique d’un important allié islamiste officiellement anti-impérialisme rouge pour agiter l’Asie Centrale alors soviétique et de là s’attaquer à la très riche région musulmane de la Chine.

Le projet appelé « Ceinture Verte » en référence à l’islam prévoyait aussi une guerre avec l’Irak pour détruire l’OPEP et surtout l’exportation du modèle révolutionnaire islamique dans le monde arabo-musulman afin de mener au pouvoir des Etats islamistes alliés en Afrique du Nord pour s’emparer de la Libye et de l’Algérie, grands producteurs pétroliers non alignés sur Washington.

De là, Washington aurait pu étendre son empire islamiste sur des pays pétroliers sub-sahariens comme le Gabon et le Nigeria.

Mais cette opération de balkanisation à l’échelle mondiale empiétait sur les zones gérées par Shell et BP et pouvait priver la Grande-Bretagne de sa suprématie sur le marché pétrolier mondial.

Les Britanniques ont donc participé à l’éviction du Shah pour prendre la direction de la république islamique via leurs alliés historiques, les mollahs. Les Russes, écartés du plan mais présents en Iran, ont aussi apporté leur concours aux Britanniques pour l’éviction des pions américains. En moins de 8 mois, la république islamique a changé de dirigeants. Les Etats pétroliers comme la France qui avaient perdu leurs contrats et allaient être lésés par le projet d’hégémonie pétrolière américaine ont alors soutenu les mollahs. Ces Etats ont ainsi évité une catastrophe tout en se renforçant en Afrique.


Via
WWW.IRAN-RESIST.ORG


Tuesday, February 22, 2011

Meanwhile in france...

Viva la Rolex!

Tripoli, Libya, Mar 22.- Cuban President Fidel Castro has expressed profound admiration for the vision and role of Libyan leader Moammar Kadhafi in the handling of global issues, noting that Cuba would be honoured to welcome him
http://www.cubavacationstravel.com/news/index.php?id=327










Wednesday, February 16, 2011

Multiculturalism is dead


Multiculturalism:

The coexistence of various cultures (ethnic, religious, etc...) within the same country,
It comes with some proactive policies:

1-Anti-discrimination, to ensure equal social status to members of various cultures;
2-Identity (identitaire), so as to promote the expression of particularities of the various cultures;
3-Communitarians, allowing the existence of statutes (legal, administrative ...) specific to members of a particular cultural community.

Of course when Sarkozy mentions "the failure of multicultural", he seeks to create a choice of two reactions from the left:

1) The dribbling of otherworldliness by getting them to say no, Islam in the West is no problem;
2) The result means that when the right wing speak of the failure of multiculturalism, they announced the return of Petin.

And in both cases, the left would turn their backs on public opinion because 68% of French people believe that Muslims are not well integrated in France.

But those 68% are all on the same wavelength:
One can see this lack of integration, and attribute it to a hypothetical Muslim "culture",
Another considers that France has not made this integration possible.

Well, never in history have we seen a Society grow without having a common set of values, beliefs, customs, and principles of good and evil.

The implementation of the above 3rd proactive policy has destroyed the ties that should have bonded different individuals within the same nation/country.
In France, even at the 4th generation, multiculturalism helping, a French of Arab origin remains almost always an Arab.
This even is the pride of left self-righteous, and the curse of France.

Multiculturalism is incompatible with the French Republic and its notion of citizenship, a choice would have to be made.
This will be multiculturalism or the French Republic, one excluding the other, by its very principles.
Multiculturalism is the fallback on race, ethnicity, or/and religion, it is the refusal of assimilation (not superposition); multiculturalism is to reduce one’s identity to one of its affiliations, and is, in France, an incredible “civilisational” step-back.
The French Republic is multiethnic, not multicultural.

Multiculturalism is now dead and buried along with the socialist left (who has lost the sausage and plonk proletarian vote because of it).
One can even say that it was never really established.


We may finally wonder why Sarkozy's speech on the failure of multiculturalism has not been reported in the French media, but it is no coincidence, as today, journalism still wants to re-educate the stubborn French people.

Seminar on the far-Right and Pro-Islamist Left: Douglas Murray & Maryam Namazie Q&A







but then...pragmatism is not a French thing...

Sunday, February 13, 2011

Sunday morning.


Bill Gates dans un discours dans une école :


Bill Gates dans un discours dans une école :

Règlement 1: La vie est injuste, habituez vous!

Règlement 2 : Le monde se fout de votre amour-propre. Le monde s'attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose AVANT que vous ne vous félicitiez vous-même.

Règlement 3 : Vous ne gagnerez pas $60,000 l'an en sortant de l'école. Vous ne serez pas vice-président avec cellulaire fourni avant d'avoir gagné ces deux privilèges.

Règlement 4: Si vous croyez que votre professeur est dur avec vous, attendez d'avoir un patron.

Règlement 5 : Travailler dans une friterie n'est pas s'abaisser, vos grands-parents avaient un mot différent pour ça : ils appelaient ça une opportunité.

Règlement 6:
Si vous gaffez, CE N'EST PAS LA FAUTE DE VOS PARENTS, arrêtez de chialer et apprenez de vos erreurs.

Règlement 7 : Avant que vous naissiez, vos parents n'étaient pas aussi ennuyeux qu'ils le sont maintenant, ils sont devenus comme ça en payant vos factures, en nettoyant vos vêtements et à vous entendre raconter comment bons et cool, vous vous croyez. Ainsi, avant de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents, commencez donc par faire le ménage dans la garde-robe de votre propre chambre.

Règlement 8 : Votre école s'est peut-être débarrassée du système gagnant-perdant, mais PAS LA VIE.

Dans certaines écoles, on a aboli les notes de passage et on vous donne autant de chances que vous voulez d'obtenir la bonne réponse. Ceci ne ressemble d'aucune façon à la vraie vie.

Règlement 9 : La vie n'est pas divisée en semestres. L'été n'est pas une période de congé et très peu d'employeurs sont disposés à vous aider à VOUS TROUVER, faites ça sur votre propre temps.

Règlement 10 : La télévision n'est pas la vraie vie. Dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler.

Règlement 11 : Soyez gentils avec les 'nerds', il y a de bonnes chances que vous en ayez un pour patron.

Friday, February 11, 2011

L'homme de gauche, l'homme du définitif, par XP

Un homme de gauche ne prend jamais la parole où la plume pour défendre des idées, mais le principe selon lequel il n’est pas légitime d’en avoir une autre.
Si par extraordinaire il est plus ouvert et plus tolérant que ses semblables, il est prêt à débattre… Sur la légitimité ou non de son adversaire à exprimer les siennes, en dépit de leur intrinsèque illégitimité.
Comme l’homme de gauche n’a pas les moyens de sa conviction cardinale dans une démocratie libérale, il est parfois contraint de rencontrer et d’échanger des mots avec ses adversaires, mais on aurait tort d’en conclure qu’il lui arrive de débattre avec lui.
Dans le fond, le gauche est un homme sans conviction, ou plus exactement d’une conviction, celle selon laquelle le monde ne sera pas en paix avant d’avoir dépassé le stade des convictions et des disputes…. C’est l’adepte d’une religion de paix, lui aussi.
Un homme de gauche n’adopte jamais un point de vue parce qu’il le croit meilleur qu’un autre, mais parce qu’il juge qu’il y a matière à le présenter comme définitif et incontestable, que le défendre peut aider à faire accéder l’humanité au stade de la postdispute.
Prenons exemple le plus emblématique en la matière: Jean-Paul Sartre n’a jamais eu la moindre controverse avec Raymond Aron et ne l’a jamais traité en adversaire, mais en obstacle.

Do you speak Russian?

Nos camarades gauchistes tombent amoureux des militaires

En Égypte, l'armée reprend les rênes du pouvoir, lâchées bien à contrecœur par le camarade Moubarak.

En France, les gauchistes exultent de cette grande et merveilleuse victoire du peuple égyptien, de l'aube nouvelle qui se lève à l'Orient.

Un détail m'aurait-il échappé ? C'est moi ou ils deviennent tous fous ?